8 mars… et toujours rien compris

Le 8 mars est là et « Elles », les Femmes se préparent.
Elles se préparent à nous mettre comme tous les 8 mars le célèbre hashtag « Journée internationale des droits de la femme », entre celles pour qui cette journée est réellement un moment de revendications, celles pour qui c’est plus un instant de fête et les autres. On a de quoi se poser certaines questions. Non pas que les mots n’ont pas leur importance ici, mais comment vous dire ça…

Disons que quelques-unes ont opté pour un message différent cette année !

Le 8 mars, oui parlons-en : L’origine de cette journée s’inscrit dans les luttes ouvrières et les nombreuses manifestations de femmes qui ont secouées le début du 20ème siècle. Les causes sont nobles. En dehors du droit de vote, les femmes revendiquent de meilleures conditions de travail, de vie. Mais aussi l’égalité entre les genres. Une revendication qui pourrait se traduire par le droit pour les femmes à occuper des fonctions publiques et politiques, à accéder à la formation professionnelle et bien d’autres droits encore.
Les femmes sont victimes de discriminations et elles ne se taisent plus!

Bien que les revendications soient réelles, c’est seulement en 1977 que l’ONU décide de proclamer officiellement une journée internationale consacrée aux droits des Femmes.

Alors, comment vous dire messieurs, mesdames que cette journée n’est pas la journée de « la fête de la femme ». Non, ce n’est pas la nouba!
Ce jour n’est pas celui des cadeaux à offrir, des fleurs, des compliments sortis pour l’occasion! Vous avez d’autres dates dans le calendrier, pour cela( La fête des mères, la fête des filles, la fête des sœurs et même la fête des meilleures amies… si vous le souhaitez.)
Et si ce n’est pas suffisant, ne vous inquiétez pas les spécialistes des fêtes et des services marketing pourront toujours vous en placer une quelque part.

Cette année, nous vous exhortons à faire une petite entorse à nos 8 mars habituels, car nous souhaitons que la terre entière s’arrête réellement sur les Femmes… et que les femmes se regardent entre-elles, en toute objectivité, mais surtout avec véritable bienveillance car la réalité reste effrayante.

La romancière belge, Amélie Nothomb, l’a d’ailleurs très bien résumé en disant ceci à propos des femmes :

“Si vous voulez connaître la lie des sentiments humains, penchez-vous sur les sentiments que nourrissent les femmes envers les autres femmes : vous frissonnerez d’horreur devant tant d’hypocrisie, de jalousie, de méchanceté, de bassesse.” Drôles de dames, n’est-ce pas?!

Mais si nous nous lançons dans une diatribe sur les rapports entre Femmes, 365 jours et quelques lignes ne seraient pas suffisants.

Finalement, nous restons sur la légère impression que le 8 mars semble être la seule journée où les Femmes décident de s’aimer entre-elles et d’être solidaires.
Du moins, c’est dans cette illusion que certaines tentent de nous plonger aux yeux du monde. Parce que, ne nous voilons pas la face, ce n’est pas toujours joli, joli avant et après le 8 mars, malheureusement.

Mais comme l’on dit, l’espoir fait vivre. Alors, faisons un effort, remettons-nous en question et changeons tout ça… essayons au moins pour les futures générations de FEMMES.

Armelle M.

♦ Nous avons besoin de vous, Soutenez notre site en faisant un don: https://fr.tipeee.com/simpleconstat

Partagez sur les réseaux