« Si elle a été violée, c’est qu’elle l’a cherché »

Oui, vous avez bien lu. Ce sont là les mots et les pensées de certains hommes et… certaines femmes à l’encontre d’autres femmes, victimes de viols et d’abus sexuels. Mais si vous avez suivi l’actualité, ces mots résonnent également suite aux inqualifiables propos tenus par Aminata Badiane (ex, nous l’espérons) présidente du Comité Miss Sénégal, il y a quelques jours après les déclarations de Ndèye Fatima Dione, Miss Sénégal 2020, qui confiait avoir été violée et battue par un gang. Un viol dont elle est tombée enceinte.

Aminata Badiane a exactement dit en wolof : « Kougnou violer, yaw la nekh ». Traduction: « si elle a été violée, c’est qu’elle l’a cherché ».Mais quel toupet! Quelle malveillance! Quelle preuve de non-compatissance p’tite dame! Et malgré vos minables excuses et le fait d’annoncer que le comité Miss Sénégal était prêt à accompagner la miss 2020 en justice, ÇA NE PASSE PAS et ÇA NE PASSERA JAMAIS, car le mal est fait!

Et ne venez surtout pas nous brandir la pancarte du « les féministes ne sont pas contentes! Elles sont de nouveau de sortie! »Car pensez-vous vraiment qu’il faille être féministe pour s’insurger devant ces propos aussi minables que puants? Devons-nous rappeler sans cesse que le viol est un CRIME?

Il serait peut-être bien de vous mettre sous le nez quelques chiffres. D’après l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), chaque année plus d’un million de viols sont commis dans le monde. Et ces chiffres sont bien en deçà de la réalité car ils n’englobent pas les viols dont les victimes ne portent pas plainte, ceux qui ne sont pas enregistrés par la police et les viols qui ne sont pas dénoncés car les victimes se murent dans le silence. Oui chaque jour des jeunes filles, des femmes, des enfants sont violés par des criminels. Violés par des proches, des personnes de confiance, des inconnus ou des personnalités qui se croient au-dessus de tout! Alors, comprenez notre colère.

Depuis que j’ai commencé la rédaction de cet édito, il y a déjà eu plus 350 viols ce matin. Ce ne sont pas des promenades p’tite dame, ce sont des viols : des vies brisées, des âmes tourmentées à jamais; et même des enfants traumatisés lorsqu’ils apprennent être nés d’un viol.

Alors de Femme à femme, nous vous disons TAISEZ-VOUS! Et excusez-nous d’insulter votre pseudo intelligence et vos abjects propos partagés par beaucoup et nourris par une société de plus en plus dépravée et loin des valeurs et principes qui mettent au centre la dignité humaine. Excusez-nous d’être du côté des victimes et non des bourreaux! Non, p’tite dame, personne ne cherche à être violée! Non p’tite dame, les prédateurs ne sont pas les gentils petits messieurs qu’on est venu tranquillement provoqués dans leur coin.

Oui, nous ne voulons pas d’un monde qui se veut sans foi ni loi au mépris des plus fragiles, un monde où le mensonge de 100 personnes écrase la vérité d’une seule personne. Un monde où le mal est bien et le bien est mal. Si c’est ça le changement et l’évolution autant vous le dire : Nous n’en voulons pas.

A ces hommes et femmes qui veulent nous faire croire que lorsqu’une femme se fait violer elle y prend du plaisir NON A ces hommes et femmes qui nous disent que lorsqu’une femme est violée c’est à cause de son accoutrement, nous disons NON A ceux et celles qui nous disent que lorsque qu’une fillette de 10, 11 ou 12 ans se fait violer c’est parce qu’elle en paraissait plus, nous disons NON Et par dessus tout, à vous tous qui cherchez et trouvez des excuses à ces hommes, qui pour assouvir leurs instincts les plus bestiaux ne trouvent que le viol comme réponse, nous disons NON, AUCUNE CIRCONSTANCE ATTÉNUANTE.

Par contre, si ceux qui sont dans la vérité se taisent… c’est que nous avons un réel problème. Et si de nombreuses victimes n’osent pas parler, c’est aussi à cause de personnes comme vous! Alors non p’tite dame, nous ne vous laisserons pas déblatérer de telles inepties car nous refusons d’être complices de cet acte barbare qu’est le viol et que ces femmes n’ont absolument pas cherché.

Par Armelle M.

Partagez sur les réseaux