Et les hommes dans tout ça ?

Lorsque nous évoquons le problème du harcèlement sexuel c’est souvent celui des hommes sur les femmes qui est pointé du doigt. Et pourtant, loin de nier les difficultés rencontrées par de nombreuses femmes sur leur lieu de travail, nous percevons également chez ces messieurs un cri souvent étouffé : Nous aussi ! Nous aussi, les hommes sommes harcelés au travail. (Et c’est à cet instant que les femmes nous répondent : pas plus que nous! Oui, nous le savons mesdames). Mais permettez-nous également de mettre en lumière cette réalité, aussi surprenante que cela puisse paraître: le harcèlement subi par les hommes.

Vous l’aurez donc compris, les femmes ne sont pas les seules à être victimes de harcèlement sexuel, le « sexe fort » aussi!Ne pas évoquer un sujet ou en entendre moins parler, ne signifie pas que celui-ci est moindre ou inexistant. Ce harcèlement, certains hommes le subissent pleinement et de manière troublante parfois.

Mais dans le cas des femmes qui harcèlent les hommes sur leur lieu de travail, savent-elles que tout comme les hommes qui harcèlent, elles encourent la prison selon le code civil et le code pénal?

Il y a quelques années un sondage Elabe commandé par une chaine de télévision nous indiquait que plus de 7% des hommes étaient harcelés sur leur lieu de travail et dans la plupart des cas par une supérieure hiérarchique. À croire que ces femmes poussent la parité jusque dans les comportements salaces ! Car lorsqu’elles se retrouvent à des postes plus élevés que ceux des hommes, ces patronnes ne trouvent que le harcèlement comme moyen de distraction. Un moyen de distraction puni par la Loi. Et comme si cela ne suffisait pas, certaines vont même plus loin en proposant des promotions canapés. Est-ce cela le fameux leadership au féminin dont on nous parle tant? Un pseudo leadership qui voudrait relayer les hommes au rang de toy?!

Non mesdames, certains hommes vont au travail parce qu’ils ont des responsabilités, parce qu’ils souhaitent s’accomplir, s’épanouir. Ils y vont par passion, par vocation. Certainement pas pour se faire presser au point parfois de devoir quitter leur emploi ou de se voir reléguer à un poste hiérarchiquement plus bas, pour refus d’obtempérer à la folie perverse de ces dames.

La société ne semble pas prendre l’ampleur de ce phénomène, à tel point que les hommes se taisent. Oui, ils se taisent et continuent à subir. Ils se taisent de crainte de se faire passer pour des faibles, des trouillards, des poltrons, des couards, aux yeux de l’entourage privé et professionnel.Comment ça, vous êtes un homme et vous ne pouvez pas vous défendre?!
C’est à peine si l’étonnement des uns et des autres n’irait pas jusqu’au point de vous inviter à en profiter ou de penser que vous y prenez plaisir; mieux, que vous êtes un mythomane qui n’ose pas affirmer que c’est votre fantasme. Les préjugés et ce qui vous qualifient de « sexe fort », ne vous aident pas vraiment. On vous le concède.

Avec les temps qui changent, les mentalités aussi doivent absolument évoluer et changer pour le mieux.
Alors Messieurs, ne vous taisez plus.

Pour vous aussi, NON c’est NON !

Armelle M.

♦ Nous avons besoin de vous, Soutenez notre site en faisant un don: https://fr.tipeee.com/simpleconstat

Partagez sur les réseaux